Créer des écovillages résilients

On a tendance à l’oublier mais un climat stable est ce qui a permis aux premières civilisations d’émerger, il y a plus de 5,000 ans. A cet égard, les quelques degrés d’augmentation de température planétaire que nous promet le réchauffement climatique font peser une menace très concrète sur nos civilisations – surtout si on les met en perspective des quelque cinq degrés nous séparant de la dernière ère glacière il y a environ 10,000 ans.

Pris dans l’étau du changement climatique (qui va déplacer des centaines de millions de personnes d’ici à 2050) et d’un accès de plus en plus contraint aux énergies fossiles, nous faisons face au défi générationnel de subvenir à nos besoins primordiaux avec une empreinte écologique divisée par trois ou quatre, tout en préservant la paix sociale et le sentiment d’une existence accomplie.

Si la tâche n’est pas simple, elle nous renvoie au sens de l’essentiel, et au discernement qui permet de s’y connecter. Et pour construire une résilience face aux bouleversements sociaux et climatiques à venir, l’éco-village est un modèle qui, grâce à des briques optimisées et normées en vue de leur déploiement, peut permettre de recréer des oasis durables autour de micro-sociétés redessinées par des liens tangibles de solidarité.

Besoins essentiels

Subvenir à nos besoins essentiels via des solutions aussi low-tech que possible

Empreinte écologique réduite

Réduire notre empreinte écologique d'un facteur 4 à horizon 2050

Economie alternative

Promouvoir une économie basée sur les liens plutôt que les biens

Sadhana Forest

Sadhana Forest est une ONG internationale de restauration écologique. Elle accompagne vers la résilience les paysans en première ligne du réchauffement climatique. D’un projet créé en Inde (2003), l’ONG est devenue un modèle répliqué à Haïti (2010) et au Kenya (2014). Par ses actions, l’ONG adresse aujourd’hui 13 des 17 objectifs du développement durable, et accueille chaque année plus de 1500 volontaires de 50 pays différents. Grâce à la création de forêts nourricières, Sadhana Forest a sorti de la faim presque 100,000 personnes. Autour des forêts plantées, l’ONG bâtit des écovillages résilients à faible empreinte carbone qui bénéficient à l’ensemble de la communauté (formation à l’agro-foresterie, accès à l’eau potable, à l’électricité solaire ou éolienne…). De tels écovillages pourraient être répliqués pour accueillir des migrants ou – mieux encore – pour recréer un habitat vivable qui les dispense de migrer. De la même manière, le savoir-faire de Sadhana Forest peut être mis à profit pour reconstruire des habitats d’urgence au bénéfice de populations victimes de catastrophes naturelles (inondations, cyclone…). 

Oasis

Oasis est un projet startup Maison.ETH, en cours d’élaboration. A l’heure où la succession de bouleversements économiques, sociaux et environnementaux démontre la fragilité de nos civilisations modernes, Oasis se veut un lieu pour apprendre aux dirigeants (politiques ou d’entreprises) à concevoir des sociétés pérennes. Le cursus s’appuiera sur la permaculture pour créer des écosystèmes humains en synergie avec leur environnement et bâtir des sociétés capables de s’adapter aux crises. Afin de rendre cette réalité concrète aux dirigeants, Oasis se présentera sous forme d’un démonstrateur répondant à tous les besoins essentiels d’un éco-village (eau, nourriture, énergie, habitat…). Chaque besoin sera assuré par une brique de démonstrateur, et chaque brique sera standardisée de manière à faciliter son passage à l’échelle sur un territoire donné. Oasis sera déployé en philosophie “open source” collaborative et libre de droits, de manière à fédérer des contributeurs du monde entier, optimiser chaque brique technologique en fonction de sa géographie d’implantation, et disposer ainsi d’une architecture modulaire flexible.

AgilCare

 Pour changer le monde, il faut changer la manière de le construire. Fondé en 2017 par Aline Maréchaux, Agilcare conçoit des bâtiments en bois entièrement évolutifs et transformables. Designés sur-mesure à partir d’éléments préfabriqués éco-conçus, ces bâtiments peuvent être pérennes comme temporaires. Il devient ainsi possible d’agrandir, modifier l’agencement des pièces ou encore de démonter le bâtiment pour le remonter ailleurs. Au fil des usages et de son évolution, le bâtiment génère sa propre filière de réemploi, avec un taux de ré-utilisation des matériaux de 90%. Grâce à sa technologie Nano, fruit de 15 ans de pratiques environnementales et de travaux R & D, alliant qualité des bâtiments pérennes et agilité des bâtiments préfabriqués, Agilcare fait entrer ces derniers dans l’ère de la construction renouvelable. 

MyFood

 Myfood est une startup alsacienne installée à Molsheim depuis 2016. Elle permet à chacun de produire sa nourriture pour devenir autonome en fruits, légumes et protéines, indépendamment du niveau de compétences ou des conditions de culture. Pour ce faire, MyFood a conçu des serres combinant le meilleur de la permaculture pour régénérer les sols, associé à de l’aquaponie (la symbiose entre poissons et végétaux). Pour minimiser la maintenance journalière, MyFood a également intégré du matériel Open Source pour automatiser un maximum de tâches. MyFood offre ainsi une solution simple et clé en main permettant de nourrir toute l’année une famille de 3 à 4 personnes – une composante essentielle de tout écovillage résilient. MyFood compte aujourd’hui près de 200 serres connectées déployées sur 14 pays (particuliers et entreprises). Récemment labellisée « Solution Efficiente » par la Fondation Solar Impulse de Bertrand Piccard.

La Maison.ETH inscrit ses projets dans une démarche de co-working multi-organisations, pour diversifier les actions possibles et démultiplier leur impact. Ce dernier implique à la fois une dimension restauratrice, et un ROI positif (pas forcément d’ordre financier) du point de vue de l’organisme bailleur, afin que le projet ait la capacité de passer à l’échelle.

Le ROI Multi-dimensionnel ou ROMI peut intégrer un gain financier, un gain d’image, un gain marque employeur, un gain compétitif ou un gain d’autre nature (partenariats, nouvelles capacités…). La Maison.ETH peut aider à définir la stratégie qui maximise le ROMI, en regard des contraintes internes que le décisionnaire doit par ailleurs piloter.

L’exemple de projet donné ci-dessous illustre la puissance d’une approche multi-organisations pour proposer des réponses variées à un problème complexe donné : imaginons un Etat comme la Jordanie accueillant un grand nombre de réfugiés syriens. Avec le concours d’une ONG comme Sadhana Forest, l’Etat jordanien pourrait construire des habitats pour ces réfugiés, autour desquels des forêts nourricières pourraient être créées, offrant ainsi des moyens de subsistance à ces populations qui en retour contribueraient à la restauration écologique du pays. Un tel projet mené en partenariat avec Oasis permettrait d’optimiser et standardiser les briques fonctionnelles de tels écovillages, afin de mieux les déployer dans d’autres régions du monde où une crise migratoire couve. Il en résulterait une moindre pression à l’exode vers des pays d’accueil. Ces derniers pourraient d’ailleurs sponsoriser la démarche, de manière à s’affranchir d’une gestion migratoire complexe à leurs frontières. En lien avec un projet comme Oasis, on peut bien sûr imaginer que des startups comme AgilCare ou MyFood pourraient adapter leurs solutions à la géographie d’implantation.

Bien évidemment, plus la diversité des organisations au sein du consortium augmente, plus la variété des formes d’actions possibles croît pour un objectif donné.

Que vous soyez une entreprise cherchant à développer de nouvelles business units à ROMI positif, une Fondation d’Entreprises ou un organisme public désireux de soutenir des actions d’envergure, que vous soyez un porteur de projet en lien avec la création d’écovillage résilient ou un fonds d’investissement, vous pouvez demander à rejoindre le consortium.

Bien entendu, si vous êtes un particulier désireux d’impliquer votre organisation ou de soutenir l’une des organisations déjà membres (à titre par exemple de business angel pour une startup, ou à titre de volontaire/donateur pour une association), si par votre action vous pouvez devenir un soutien de l’ETH, vous êtes tout autant invité à nous contacter 🙂

Bienvenue dans votre Maison.

Contribuer à ce projet