#BlackLivesMatter

Le 28 août 1963, devant plus de 250,000 manifestants rassemblés pour la fameuse marche sur Washington, le pasteur Martin Luther King prononçait un discours dont les premiers mots sont inscrits en chacun de nous.

Cent ans plus tôt, la Proclamation d’émancipation avait libéré plusieurs millions d’esclaves. Et le pasteur King de constater qu’un siècle plus tard, leurs descendants n’étaient pas libres.

Il faut se rappeler qu’en 1963, les New-Yorkais voyaient en Martin Luther King un extrémiste et jugeaient excessives les revendications de droits civiques.

Et pourtant, la Marche sur Washington fit pression sur l’administration Kennedy, de sorte que celle-ci fut contrainte de soumettre son projet de Civil Rights Act au Congrès.

Martin Luther King devint le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix. Le 4 avril 1968, alors qu’il venait soutenir une grève des éboueurs noirs de la ville de Memphis, il était assassiné.

Et pourtant, les mots de ce leader emblématique du combat non-violent sont restés, comme un rempart vivant et irréductible face à la ségrégation ou au racisme. Encore aujourd’hui.

We have a dream…

RIP #GeorgeFloyd
#BlackLivesMatter