La vague est l’océan

Nous avons une tendance naturelle à considérer chaque chose comme séparée.
Un corps. Un arbre. Une vague.
 
Notre corps est pourtant un écosystème composé de milliers d’espèces vivantes, sur notre peau comme en dessous (cf post de vendredi). Enlevons l’eau, retirons tous les micro-organismes qui nous composent, et il ne reste plus qu’environ 10% de notre masse.
 
L’arbre non plus ne peut pas être envisagé séparément de tous les micro-organismes du sol avec lesquels il fabrique l’humus. Il ne peut guère plus être envisagé séparément des rayons solaires sans lesquels aucune photosynthèse n’est possible. Et que dire des champignons qui connectent les arbres entre eux, à travers l’équivalent d’un « wood wide web »?
 
De la même manière, la vague ne peut être envisagée séparément de l’océan qui lui donne naissance.
 
La vie ne fonctionne pas ainsi.
Il y a bien là une illusion à briser : celle de la séparation, de la distinction entre soi et non soi.
 
L’arbre EST forêt.
La vague EST océan.
La vie n’est pas divisible.
 
#ecosysteme