La respiration Wim Hof

Si vous souhaitez renforcer vos réponses immunitaires en période de covid-19, la Maison.ETH pratique et recommande la respiration inventée par le finlandais Wim Hof (surnommé “iceman” à cause de sa capacité peu commune à supporter le froid en conditions extrêmes).
Des scientifiques ont administré à ce dernier une toxine censée reproduire les effets de la grippe. En seulement 10 minutes, Wim Hof a réussi à la neutraliser grâce à sa technique (voir le reportage d’Envoyé Spécial à ce sujet).
Si aucune étude n’a été réalisée en lien avec une grippe comme le covid-19, à minima la technique Wim Hof est utile en support de l’immunité (l’auteur de ces lignes n’a du reste plus de grippe hivernale depuis qu’il la pratique).
Comment pratiquer cette respiration?
Elle se compose de plusieurs cycles (au moins 3 ou 4).
Chaque cycle se compose d’un nombre croissant d’inspirations profondes/expirations relâchées, après lesquelles :
– on expire une fois complètement (poumons vides)
– on fait une inspiration profonde (poumons pleins) puis une expiration relâchée, avant de se mettre en apnée détendue (en observant et relâchant toutes les zones de tension dans le corps)
– lorsque l’apnée n’est plus tenable, on inspire à nouveau poumons pleins et on maintient l’apnée une vingtaine de secondes (toujours relâché 🙂 avant d’expirer complètement.
– Puis on entame un nouveau cycle
1er cycle : 15 inspire/expire
2eme cycle: 20 inspire/expire
3eme cycle: 25 inspire/expire
4eme cycle: 30 inspire/expire
Idéalement : inspirez par le nez, expirez par la bouche.
Point de subtilité : une expiration relâchée n’est ni une expiration “poussée”, ni une expiration “contrôlée”. C’est plus une expiration de soulagement (pour la ressentir, vous pouvez créer une légère surpression au niveau de vos lèvres, en prononçant le son “ppp…” lorsque vous expirez). Autre chose: suite à une expiration relâchée, vous avez encore de l’air dans vos poumons (puisque vous êtes relâché, vous avez laissé votre corps savoir tout seul jusqu’où il expire). Dernier point, ne pratiquez pas cette technique sous l’eau.
N’hésitez pas à poser des questions si besoin, et bonne pratique à tous ceux qui se lanceront ! 🙂